Accueil

Novembre 2019

L'homme aux histoires

 

 

 

• Portrait : « Guy Jimenes, l’homme aux histoires » par Gaëla Messerli dans La Tribune-hedbo.

• Mardi 26 novembre à 20 h, à la bibliothèque municipale du Blanc (36) :
lecture musicale de J’ai vu pleurer un vieux Tsigane, avec Thierry Bretonnet à l’accordéon (voir en   page Rencontres), organisée par le CERCIL et la Ville du Blanc.

• Retrouver en page Adaptations la lecture du  conte Migrateur, dans La petite nouvelle d’Annette Tanguy, sur RCF/Loiret.

. Retrouver en page Contributions Lecture et littérature, ferments d’épanouissement pour la jeunesse, l’entretien radiophonique avec Christine Rouzioux pour l’émission Grandir ensemble, sur RCF/Loiret.

 

Octobre 2019

• Une nouvelle parution :

Le Défi des dronesLe Défi des drones.

Léo et Aïcha sont deux amis passionnés de drones. Malgré leur jeune âge, ils obtiennent une chance en or : réaliser ensemble une démonstration de pilotage organisé par le magasin de drones de la ville. Les deux amis vont s’entraîner sans relâche avec deux engins parmi les plus performants du marché. Mais le jour du Défi, rien ne va se passer comme prévu.

(Sédrap, collection Sciences en tête,  illustré par Gonzalo Izquierdo.)

Septembre 2019

500 ans de la RenaissanceSuite à l’atelier d’écriture inspiré des grands écrivains de la Renaissance (Louise Labé, Du Bellay, Ronsard), qui s’est déroulé au printemps, la restitution des poésies écrites par les classes de CE de l’école Jules Ferry de Selles-sur-Cher (41) a eu lieu le vendredi 20 septembre, en présence des parents, des enseignants, des élus…

Les jeunes auteurs avaient bénéficié des ateliers de Marie Poumarat de l’association Textes et Rêves, pour pour la mise en jeu et en voix. Magnifique moment ! J’espère pouvoir publier bientôt sur ce site des extraits de ces poèmes et quelques photos. Cette restitution qui aurait dû avoir lieu fin juin avait été reportée pour cause de canicule. Le CAUE-41 (Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement du Loir-et-Cher) était à l’origine de ces ateliers d’écriture et de mise en voix.

Écoliers poètes de Selles-sur-Cher

• Au Centre Oval de Bruté, commune du Palais à Belle-Île-en-Mer (56), deux semaines d’atelier d’écriture (du 15 au 26 septembre) avec des classes de 6è des collèges Saint-Charles de Rueil-Malmaison (92) et Jeanne d’Arc de Franconville (95), dans la belle compagnie de Maryvonne Rippert et Éric Simard.

 

• Le samedi 14 septembre, à la Médiathèque de Mareau-aux-Près (45) fêtait ses dix ans.

Médiathèque de Mareau-aux-Prés

 

Amours de monstres• Tout au long de l’année, atelier d’écriture avec L’Échalier :

Trois classes de 6è du collège Alphonse Karr de Mondoubleau, un CM2 d’Épuisay et un CE2-CM1 de Droué (41) ont écrit cinq histoires de monstres, en s’inspirant d’Orphée l’enchanteur, d’Icare aux ailes d’or, de L’Arche du Diable… Ces cinq histoires ont été publiées dans ce beau recueil. La couverture est de Cécile, qui est aussi intervenue auprès des élèves pour faire réaliser aux enfants des planches de bande dessinée racontant en images un moment particulier de l’histoire. Formidable expérience pour tous, adultes et enfants.

Dédicace Amours de monstres

*

Puzzle de mémoireAnne-Marie Avallone, née en 1942, nous a quittés à la fin de l’année dernière. Puzzle de mémoire, son « Livre de Famille », écrit dans le cadre de l’atelier de l’association Au fil des mots qu’elle animait depuis des années, était presque terminé. Elle en avait rédigé les textes et choisi une partie des photos. Sa famille, ses amis, l’ont publié ce printemps. « Le livre que je viens d’écrire est peuplé de mes souvenirs. Je suis née dans un beau pays : l’Algérie. J’en suis partie à l’âge de 17 ans… »

Au fil des mots

 

*

Manuel de rhétoriqueÀ MÉDITER

Si vous ignorez (comme je l’ignorais jusque-là) ce que sont les progymnasmata, lisez le livre passionné, passionnant et roboratif de Pierre Chiron : Manuel de rhétorique ou comment faire de l’élève un citoyen, paru aux Belles lettres, dont est tiré cet extrait : « On ne prend pas assez garde que la crise actuelle de la lecture, que certains chiffres de vente dissimulent mal, est certes affaire de compétition avec d’autres pratiques culturelles, mais aussi de compétence. L’enfant qui aime lire est celui qui a du vocabulaire et qui, d’ailleurs, l’enrichit encore en lisant. Avec les progymnasmata, l’enfant qui aura appris à décrire se représentera mieux les scènes du roman qu’il dévore et s’il sait lui-même faire parler les personnages, il n’aura aucun mal à repérer les relais de paroles et à entendre Harry Potter ou le professeur Albus Perceval Wulfric Brian Dumbledore comme s’ils étaient là, devant lui, dans sa chambre. »